Le retour des charbonnières

60% de la polpulation mondiale utilise le charbon de bois comme énergie principale dans le monde.

Là où on l’a oublié c’est une part de mémoire domestique qui s’éteint


Une expérience originale. Démonstration de charbonnière en Suisse. (3 extraits d’une présentation de cette animation)

La commune de Ste Croix de Quintillargues (Hérault) possède un site en garrigue dédié aux charbonnières. Réalisé par les bénévoles de la section patrimoine du foyer rural, ce lieu est parcouru de sentiers qui mènent à 9 charbonnières et à 3 fours à chaux. Cet écosite est parfaitement adapté pour accueillir des groupes adultes ou enfants.










Que ce soit dans l’écosite des charbonnières ou ailleurs, cette «animation» est très appréciée par le public.

Ancien bucheron Martial est devenu charbonnier. Et comme guide et animateur il partage cette passion. «Les charbonniers et leurs vies isolées en garrigue, les techniques de construction d’une meule et la carbonisation sont des thèmes que je traite sur place ou en conférences*.»

Randofiche disponible à l’épicerie l’ORKYS

la dernière carbonisation réalisée www.lesquintillades.eu/lo garouhttp://www.lesquintillades.eu/article.php3?id_article=250shapeimage_3_link_0

* Conférence

Je vous propose une intervention de 2 h avec une présentation multi médias. Pour des événements ou manifestations, j’ai a disposition une exposition photographique.

Projection de 2 films (12 mn et 5 mn) et d’un diaporama.


Conférence et pratique avec en duo avec René le spécialiste du feu.

Les charbonnières

GUIDAGE ET ANIMATION

LE FEU


René a une connaissance parfaite du feu, de son origine en tant que foyer utilisé par les hommes préhistoriques jusqu’à nos jours et en passant par le moyen âge.

A chaque période et suivant sa situation géographique, les hommes ont développé des techniques d’allumage, de conservations et d’utilisations du feu différentes.


En 2 heures ou une demi journée ou plus, René vous initiera à ces techniques, sous formes de conférences, ateliers et expositions.

Photos Francis CARLET au «Printemps de la Vis» à Gorniès

Quelques méthodes d’allumage du feu

Préhistoire ou mondial par percussion ou frottement, puis par compression.

Les allumettes soufrées de l’antiquité. Les briquets du moyen âge et les instruments modernes...de nos grand parents.

BIOCHAR


J’ai réalisé différents types de four pour produire du BIOCHAR. Ce produit issu de la pyrolyse de végétaux et qui un charbon de «bois» très léger. IL est utilisé pour développer les qualités des sols cultivés.

C’est un produit naturel qui va prendre de l’importance sous peu car ce charbon capture le CO2 et le garde a priori indéfiniment.


                                                                                 Cela vous intéresse:

BIOCHAR (source Wikipédia)


Principaux usages

  1. source d'énergie alternative au bois de feu ou au charbon de bois (barbecue, grillades, chauffage, fers à repasser en Afrique...)

  2. amendement destiné à restaurer ou améliorer les sols: il est alors intégré, sous forme de poudre ou de petits fragments, dans des sols de pépinière, de forêt, agricoles, de jardin ou horticoles (pots de fleur), dans le but d'améliorer les propriétés pédologiques (physiques, chimiques, biologiques) du substrat. Le biochar est étudié et recommandé par un nombre croissant d'auteurs pour améliorer et stabiliser les sols tropicaux, naturellement acides et pauvres, donc fragiles, qui ont été fortement dégradés par l'agriculture et/ou la déforestation, et sont actuellement érodés ou menacés par l'érosion.

  3. fixation du carbone dans les sols: le biochar, en tant que produit riche en carbone, stable et durable, a aussi une fonction de puits de carbone, ce qui explique qu'il suscite un intérêt croissant dans le contexte des préoccupations concernant le réchauffement climatique d'origine humaine. Il pourrait être une des solutions immédiates à l'impact globalement négatif des activités agricoles, car l'agriculture, si elle n'utilise que peu de carbone fossile sous la forme de carburants (environ 1% de la consommation totale en France, à titre d'exemple), est fortement émettrice de gaz à effet de serre (18 % du total environ en France), et les pratiques agricoles modernes ont dégradé le puits de carbone que constitue l'humus. De plus, une grande partie des palmiers à huile, du soja et des agrocarburants ont été cultivés depuis la fin du XXème siècle en détruisant les forêts tropicales (par le feu le plus souvent, c'est-à-dire en libérant le carbone stocké dans la biomasse ligneuse), en dégradant les sols protégés et enrichis en carbone par la forêt. Le biochar, source d'humus, permet de restaurer la capacité des sols à stocker une partie du carbone produit par la biomasse végétale.

  4. substitut à d'autres usages du charbon de bois ou charbon de bois activé: par exemple, l'introduction de biochar dans un sol améliore la qualité de l'eau qui y circule (il joue le rôle de filtre), et pourrait ainsi accroître la productivité des cours d'eau et des zones humides, en améliorant la ressource halieutique et en favorisant le retour d'un bon état écologique des masses d'eau superficielles et souterraines.

  5. alternative au charbon de bois (quand il est produit avec des déchets agricoles): certains espèrent que son usage pourra ainsi réduire la pression sur les dernières forêts anciennes.3

Le feu

La cuisson d’une meule de charbonnière se déroule sur plusieurs jours. C’est une animation prenante..de temps et d’énergie

International...

BIOCHAR charbon de bois écolo

Dans la presse

Le feu maitrisé


Les incendies et leurs origines


Faire du feu avec de l’eau, de la glace ou une canette de soda...

Le guide indispensable pour tout savoir sur les charbonnières des garrigues.


Commandez ici, 7€ avec les frais de port.

Envoyez moi un messagemailto:martiacq@orange.fr?subject=objet%20du%20courrier

ALTIMARA

Envoyez moi un messagemailto:altimara@altimara.eu?subject=objet%20du%20courrier